Qu’est ce que le Credit Score & comment est-il calculé ?

Aux USA et au Canada, tout le monde est soumis au Credit Score pour obtenir le moindre crédit. Bien plus intrusif et complet que le scoring financier à la française (qui souvent est en grande partie déclaratif), le credit score version US épluche systématiquement la vie du citoyen. L’inspection comprend : toutes les demandes de prêts quelque soit l’organisme créancier, si les paiements se sont bien déroulés comme prévu, si le compte en banque est régulièrement alimenté, les habitudes de paiement, les retards éventuels, le détail de toute les cartes en votre possession (carte visa, de crédit, de magasins), les dernières adresses physiques connues, les dossiers de surendettement ou de faillite éventuel, et le numéro de sécu ! Étonnement il ne sera jamais fait mention du salaire. Le tout passe dans une grande moulinette et donne un algorithme précis qui va sortir un pavé d’une bonne dizaine de pages. Et un graphe pour résumer votre score :

C’est ce graphe qui va décider si vous avez le droit ou non à un prêt ou un crédit, même modeste. Les expatriés connaissent bien le problème puisqu’en arrivant aux USA avec un credit score de 0, ils se voient refuser tout ce qui suppose un abonnement comme internet ou le téléphone portable. Les sociétés ne font pas dans la dentelle et sont habituées à avoir un chiffre pour décider, alors avec un score de 0…

credit-score

En France les sociétés font toutes plus ou moins un scoring financier pour déterminer le montant du prêt à accorder, mais rien d’aussi poussé. Cependant, on peut se demander si un tel système ne pourrait pas être demandé par les organismes financiers si la crise venait à se poursuivre voire s’amplifier. Sous le prétexte de restaurer la confiance bancaire, ce serait un moyen d’obtenir des informations précieuses sur les consommateurs.

Un fichage potentiellement dangereux, avec de nombreux abus en puissance de la part des organismes financiers qui n’hésiteraient pas à cibler les clients potentiels les moins risqués. Mais aussi un outil pour éviter le surendettement massif qui gagne le pays (x2 en 20 ans). En l’état et en France, il est a peu près certain que la CNIL aurait son mot à dire.

PARTAGEZ!

RÉPONDEZ