Calculer son budget perso ou familial.

Pourquoi faire un budget personnel ? Vu les taux d’imposition et les diverses taxes en France ainsi que l’augmentation du coût de la vie, le budget des ménages se réduit comme peau de chagrin. Faire un budget est le B.A.Ba pour réussir à contrôler ses dépenses et ses revenus, à limiter les sorties d’argent et peu à peu dégager une marge qui pourra servir à faire des économies, à épargner pour les coups durs ou les achats plaisirs.
Dans le cadre d’un contrôle strict du budget comme par exemple pour sortir d’une situation de surendettement, c’est un outil indispensable. Peu de gens font l’effort de récapituler leur situation financière sur le papier, et pourtant cette démarche de créer un budget ne contient aucune difficulté particulière, il faut juste être certain de ne rien oublier, c’est pourquoi vous trouverez plus bas des listes « mémo » des dépenses les plus courantes ainsi que de celles que les gens ont tendance à oublier dans leur budget ! Si vous êtes « juste » au niveau argent, vous vous rendrez très vite compte que tenir un budget est une étape fondamentale pour parvenir à dégager un peu de marge de manoeuvre. En sacrifiant régulièrement sur quelques dépenses plaisirs, il est souvent possible de préserver des choses plus importantes (comme payer les vacances des enfants) sans pour autant recourir massivement au crédit, ce qui n’est pas viable à long terme.
Il faut avoir également en tête qu’un budget personnel ou familial comporte 2 grandes parties :

  1. le fait de récapituler les entrées et sorties d’argent. La plupart des gens s’arrêtent à cette partie.
  2. fixer des objectifs à atteindre. En d’autres termes décider des zones de dépenses à réduire pour préserver une partie des revenus pour l’épargne.

Evidemment, la seconde partie est plus délicate, car il s’agit de se priver, ce que personne n’aime. Lorsque les temps sont durs, beaucoup d’entre-nous voient leur niveau de vie diminuer et sont tentés de « compenser » via des prêts. Ce n’est pas recommandé. Les crédits doivent être souscrits dans de bonnes conditions financières, c’est-à-dire quand votre budget est excédentaire. C’est pourquoi il faut d’abord arriver à tenir son budget selon ce qui a été prévu en début de chaque mois. Une fois cet objectif atteint, il sera possible de prendre un crédit, mais dans des conditions maîtrisées.

Objectifs d’un budget.

Donc, en résumé, un budget annuel ou mensuel doit servir avant tout :

  • A prendre conscience de la réalité des entrées et sorties d’argent. Souvent la simple étape de comparer les revenus avec les dépenses réelles « sauve » de nombreuses personnes du surendettement car elles se rendent compte immédiatement que le budget est structurellement déséquilibré et va continuer à « glisser » si aucune mesure n’est prise.
  • A se fixer des objectifs précis et humainement réalisables. Ce sont ces objectifs qui permettent de commencer à mesurer l’évolution du budget dans le temps. C’est aussi ce qui permet de reprendre la main sur son budget au niveau psychologique.
  • A calculer son taux d’endettement selon la formule très simple : montant total des mensualités de crédits / montant total des revenus mensuels = taux d’endettement.
  • A se rendre compte de ce qu’il reste réellement à sa famille une fois les charges courantes payées.
  • A parvenir au final à réduire ses dépenses ou augmenter ses revenus – ou les 2 – et ainsi parvenir à trouver une situation équilibrée voire excédentaire.

3 façons de faire son budget : en ligne, avec Excel ou des  logiciels ?

Il y a 3 façons que les gens préfèrent en général pour faire leur budget : en ligne, avec Excel ou en faisant appel à des logiciels spécialisés.

Faire son budget en ligne.

Il existe certaines calculettes pour faire son budget en ligne, comme par exemple celle du Crédit Agricole disponible ici. Je vois trois problèmes majeurs avec cette solution :

  1. Il s’agit de formulaire figé, donc imparfait car chaque cas est unique. S’il manque une partie de vos dépenses ou de vos revenus, le formulaire est inutile.
  2. Le formulaire est perdu une fois rempli, vous pouvez juste l’imprimer.
  3. Certaines sociétés vous font remplir des formulaires très longs et détaillés pour finalement vous demander votre adresse mail et vous envoyer de nombreux courriers pour proposer leurs services.

D’une manière générale, les solutions en ligne sont donc peu satisfaisantes et très rigides, c’est pour ça que je ne propose pas de calculette budgétaire dans mes calculettes crédit sur ce site. Si vous connaissez des plateformes performantes permettant de s’inscrire et de suivre son budget, n’hésitez pas à les signaler en commentaires que je j’enrichisse cette partie avec de nouvelles informations.

Les logiciels de budget.

Je ne crois pas trop non plus aux logiciels comme Quicken pour suivre réellement les dépenses car la plupart des gens – moi le premier – sont incapables de noter avec précision toutes les dépenses dans le logiciel, cela reste très laborieux. Je préfère être réaliste et faire le point une fois par mois en ressortant les débits de la carte bleue et les chèques. La plupart des logiciels disponibles sont performants mais demandent d’avoir la rigueur d’entrer dans le programme les dépenses le jour même où elles ont lieu, car plus le temps passe, plus il est difficile de retrouver le détail. En revanche, les logiciels sont imbattables pour ceux qui veulent calculer facilement l’évolution à la hausse et à la baisse de leur épargne, c’est à dire projeter une vision sur plusieurs mois de la tendance. En plus de Quicken (Microsoft Money n’existe plus), vous pouvez tester de nombreux autres logiciels pour budget ici : TooCharger.com

Les logiciels de budget pour mobile.

Je crois beaucoup plus en revanche aux solutions simples intégrées dans les iPhone (ou autres Android) par exemple, qui permettent de noter immédiatement un achat, car le téléphone portable nous suit partout. Attention, je ne dis pas que pour mieux gérer son niveau d’endettement il faut prendre à crédit un iPhone ! Mais rien que dans le métro, on peut prendre le temps de checker l’état des dépenses du mois, pas mal pour se rafraîchir la mémoire sur les efforts à faire pour tenir le budget.

Budget sur iPhone

Comment faire un budget avec Excel.

Excel possède à mon sens de très nombreux atouts pour être le support d’un budget : il est relativement simple d’utilisation pour les opérations de bases nécessaires à la consitution d’un budget, et surtout il offre une souplesse totale, il suffit de rajouter des lignes ou des colonnes à son budget pour parvenir à créer un document sur mesure correspondant exactement à ses besoins.
Le fait de disposer de sa propre feuille de calcul offre de nombreux avantages : on peut y revenir, affiner certains calculs, rajouter des lignes intermédiaires, tester facilement des variantes, etc. La feuille personnelle est bien plus avantageuse et flexible que les systèmes de calculs en ligne, qui ne prévoient pas tous les cas de figure possibles.
De plus, pour avoir testé les deux, on se rend mieux compte de l’enchaînement des dépenses prévisibles lorsqu’on additionne les cellules de coûts soi-même, qu’on fait des tests et qu’on rajoute ou enlève des lignes de calcul. Il existe de très nombreux fichiers Excel tout faits pour calculer son budget que vous trouverez facilement sur le net. Attention cependant de ne pas activer les macros Excel sur des fichiers inconnus, car cela peut être une porte d’entrée pour des virus informatiques.
Personnellement je préfère créer un budget personnel de zéro (vous pouvez copier-coller les listes de dépenses que je donne plus bas dans une colonne Excel).

Comment créer un budget sans Excel.

Vous n’avez pas Excel ? Google propose des services de documents en ligne très similaires à Word et Excel gratuitement, ce qui vous permet d’avoir une sorte d’Excel gratuit et sans avoir à installer de logiciel. De plus vous pourrez accéder à vos documents de n’importe quel ordinateur disposant d’un accès à internet. La procédure est très simple…

1. Créer un compte Google Documents.
Rien de plus simple, sur la home de Google, cliquez sur le lien « connexion » et suivez les étapes de création d’un compte (très simple et rapide).

faire son budget avec Google Doc étape 1

2. Une fois enregistré, vous bénéficiez de tous les outils que Google met à disposition gratuitement, et notamment les documents, accessible depuis la homepage du moteur :

faire son budget avec Google Doc étape 2

3. Il ne vous reste plus qu’à créer une feuille de calcul (spreadsheet si vous êtes en version anglaise comme moi).

faire son budget avec Google Doc étape 3

Et c’est tout, vous avez accès à un tableur gratuit performant qui comporte toutes les fonctions de base d’Excel et qui suffit en tout cas amplement pour le calcul d’un budget familial ou d’un budget personnel. Il ne vous reste plus qu’à construire votre tableau de bord budgétaire pour vous et votre famille.

faire son budget avec Google Doc étape 4

Comment se construit un budget personnel ?

Quelque soit la méthode que vous retiendrez, la logique est toujours la même : il s’agit de ramener en une vision mensuelle (ou annuelle) les entrées et les sorties d’argent pour permettre de mieux gérer son argent.
On compare donc assez logiquement une colonne reprenant un à un les postes de dépenses (loyer, transport, nourriture, sorties) a une autre listant les revenus (salaire la plupart du temps).
L’écart permet de déterminer si le budget familial ou personnel tend à être excédentaire (permettant d’épargner), à l’équilibre ou est dans le rouge de manière chronique.
Il n’y a en soit aucune formule complexe à connaître, ce sont des simples additions et soustractions, la seule finesse pouvant venir d’un report en vue mensuelle de sorties d’argent qui ont lieu par trimestre ou chaque année (les assurances, les impôts, les vacances).

Les éléments à ne pas oublier dans un budget.

Dépenses Incompressibles :

  • Le loyer.
  • Les charges locatives.
  • Electricité, eau, gaz, chauffage.
  • Les frais de déplacement (métro, RER, voiture) – voir plus bas pour le détail.
  • Mutuelle d’entreprise ou personnelle.
  • Remboursement des crédits / prêts / emprunts / dettes.
  • Taxes et impôts (taxe d’habitation + impôts sur le salaire prévu).
  • Coût de l’assurance habitation mensualisé.

Dépenses Arbitrables ou avec marge d’amélioration (changer de fournisseur par exemple) :

  • Bouquet TV numérique.
  • Abonnement téléphonique fixe.
  • Abonnement mobile.
  • Abonnement internet.
  • Frais bancaires (en particulier quel est le coût des découverts ? de l’abonnement annuel de la Carte Visa ? des agios ?).
  • Budget Alimentaire : coût des petits déjeuners en moyenne + coût des déjeuners + coût des dîners.
  • Produits d’entretiens pour la maison (poubelles, nettoyants, etc).
  • Produits d’hygiène.
  • Budget pour les vêtements.
  • Frais de garde pour les enfants (crèche, nounou).
  • Budget de l’animal de compagnie.

Sacrifiables (un temps) :

  • Sortie cinéma.
  • Sortie restaurant.
  • Sortie (autres).
  • Salle de gym.
  • Argent mis de côté pour les vacances.
  • Argent mis de côté pour Noël.
  • Argent mis de côté pour les anniversaires.
  • Café et verres avec des amis. Un café tous les jours ouvrés de la semaine à 1,50€ fait quand même près de 400€ par an par exemple.
  • Tabac. Un paquet par jour = 2000€ / an.
  • Achat de journaux et magazines.
  • Cadeaux à des amis.

Tenir compte de la saisonnalité.

Quand on est dans la construction d’un budget annuel en particulier, il faut réfléchir à l’avance à la saisonnalité des besoins d’argent :

  • Quand tombent les anniverssaires dans la familles ?
  • Les impôts ?
  • Prévoir Noël, la rentrée scolaire, les impôts locaux, la taxe d’habitations, les vacances, le chauffage les mois d’hiver…
  • Etc.

Calculer un budget de déplacement ou un budget de transport.

Ce n’est pas si simple en vérité si l’on veut calculer au plus près. Dans la plupart des cas, nous n’avons qu’une vague idée du coût de revient d’une voiture par exemple. Bien sûr dans le cas d’une abonnement Navigo au métro ou RER payé à 50% par l’employeur, les calculs sont tout de suite plus simples 🙂

Cas de l’auto, calculer un budget auto correctement.

Pour les déplacements en voiture, on a bien sûr en tête les frais d’essence mais il y a en fait une foule de dépenses liées qu’on à tendance à oublier ! Notamment :

  • Coût de l’obtention du permis ou prix de l’achat de la voiture (si cela à du sens de l’indiquer, le permis et la voiture finissent tout de même –heureusement – par être amortis. Mais cela compte la première année par exemple).
  • Coût de la location d’une voiture, le cas échéant, je pense aux gens ayants recours à des systèmes tels que le LOA ou leasing auto.
  • Remboursement du prêt lié à l’achat de la voiture.
  • Prix de la carte grise.
  • Dépenses mensuelles d’essence.
  • Dépenses en parcmètres et stationnement.
  • Dépense mensuelle en péage (divisée depuis le coût annuel).
  • Coût mensuel de l’assurance (divisé depuis le coût annuel).
  • Coût mensuel de l’entretien (divisé la aussi depuis le coût annuel).
  • Tarif du contrôle technique.
  • Coût des amendes mensuel en moyenne.

Cas d’une moto, calculer un budget moto correctement.

Nos amis motards auront à rajouter le prix des protections personnelles (casque, gants, blouson cuir) et de celles de la moto/scooter : antivol, alarme, gravage.

Se poser une heure par mois sur son budget.

Je ne crois pas qu’on puisse tenir très longtemps à un niveau de rigueur élevé pour contrôler en permanence son budget. En revanche, je pense que prendre le temps de faire le point seul ou avec son ou sa compagne sur l’état du budget de la famille permet de discuter dans des conditions saines des choix qu’il faudra faire collectivement. C’est aussi un moyen naturel de se « souvenir » instinctivement par la suite des zones qui coûtent trop cher et de restreindre notre consommation. Enfin, le simple fait de recalculer le budget mensuel permet de se rendre compte des économies réalisées et d’en tirer une satisfaction qui est importante pour permettre de continuer à faire des efforts dans la durée. Bon calcul à tous !

1 COMMENTAIRE

RÉPONDEZ