Crédit RSA, le guide complet !

| 20 janvier 2011 | 22 Commentaires

Comment obtenir un crédit au RSA ?


Et surtout quel type de crédit ? J’ai voulu répondre à ces questions car de très nombreux mails et commentaires portent sur le RSA et sur comment obtenir un crédit en étant au RSA. Il y a aussi plusieurs personnes qui ne comprennent pas le refus des banques car ils estiment que le RSA est un revenu stable qui devrait donner droit au crédit. Enfin, les raisons de ces demandes de crédits sont très diverses : certains veulent se faire plaisir, d’autres sont vraiment dans un besoin extrême, les derniers enfin ont entendu parler d’aides / crédits pour lancer leur activité et créer eux mêmes leur emploi.

Obtenir un prêt au RSA : la galère…

Comment faire un prêt quand on est au RSA ? Comment obtenir un prêt personnel lorsque l’on touche le RSA ? Pas facile de répondre à ces questions ! Obtenir un crédit lorsque l’on est allocataire des minimas sociaux relève du parcours du combattant. Pourtant, l’accès au crédit à la consommation pour RSA est un des indices d’intégration sociale. Tout le monde a droit à l’accès au financement personnel. Alors, comment faire pour obtenir un crédit lorsque l’on est au RSA, au RMI, ou allocataire CAF ? La plupart des grands établissements bancaires sont très réticents à prêter de l’argent à un RMIste (c’est en tout cas mon avis). Il faut se renseigner auprès d’établissements spécialisés (qui sont susceptibles de prendre plus de risques avec leurs clients) – voir plus bas dans l’article. Dans le même temps, obtenir un prêt RSA c’est aussi prendre un risque supplémentaire de surendettement. Il faut donc à tout prix chercher la meilleure solution : l’offre avec un TAEG le plus bas possible. Il faut également chercher un crédit RSA que l’on sera capable de rembourser rapidement, afin de ne pas être tributaire des accidents de la vie (on va le voir en détail). Parfois, les villes ou les associations sociales peuvent aider en proposant des micro crédit spécial RSA. À défaut d’obtenir un micro crédit il faut se tourner vers des mini crédit : des prêts personnels à taux réduit très intéressants. Les pistes ci-dessous vous aideront à trouver les meilleurs crédits possibles et à avoir de bonnes informations sur les possibilités de prêts lorsque l’on est allocataire des minima sociaux (RSA, RMI, CAF)…

Situation actuelle des demandeurs dans le circuit traditionnel.

Obtenir un crédit à la consommation en étant honnête sur sa situation financière est peine perdue dans le cadre traditionnel des prêts bancaires. Même mentir va devenir de plus en plus délicat avec l’introduction progressive en France des Credit Score à l’américaine avec la mise en place du Registre National des Crédits, aussi parfois appelé « Fichier Positif » et qui permettra aux banques et organismes de crédits de vérifier non seulement les incidents de paiements et les mauvais payeurs mais également désormais de « voir » les crédits en cours d’un particulier, tous les crédits… Autant dire que les gens touchant le RSA (ex RMI) vont avoir de moins en moins accès au crédit, surtout s’ils ont déjà un crédit en cours comme par exemple pour payer à crédit une voiture au RSA. Du côté des banques (à leur décharge), c’est vrai que le RSA ou le RMI ou toutes formes d’allocations sociales ne doivent pas être considérés comme des REVENUS. On voit souvent sur les forums qu’un amalgame existe et que de nombreuses personnes s’étant vues refusé un crédit RSA s’estiment lésées ou injustement traitées. Sans porter de jugement de fond, il faut tout de même rappeler que le RSA est une somme minimum pour vivre décemment que la collectivité nationale (via l’Etat) met à disposition des plus démunis. Il est normal que les Banques ne prennent pas en compte ces sommes d’argent comme base d’un calcul devant permettre l’obtention d’un crédit, en particulier d’un crédit à la consommation (en somme comme un « crédit plaisir »). On peut bien entendu argumenter si oui ou non nos concitoyens en situations précaires ont droit à la consommation comme lien social ou même d’intégration (ou même juste pour souffler dans des situations souvent dures) mais dans les faits, le RSA ne doit pas servir à acheter une télé à crédit, une cuisine à crédit, une voiture en leasing ou une PlayStation, et encore moins pour jouer en ligne à crédit ! Si en revanche, en étant au RSA, l’on souhaite obtenir un crédit pour des raisons professionnelles ou liées à la recherche d’un emploi, alors il existe de nombreux dispositifs dans cette optique : demander un crédit pour une voiture d’occasion quand on est au RSA pour pouvoir reprendre un travail, ou même acheter des vêtements pour être présentable en entretien d’embauches sont des raisons valables. Ces crédits ne s’obtiennent pas des banques et autres sociétés de crédits, mais auprès d’associations ou de dispositif de l’Etat au niveau régional. Vous pouvez consulter mon article sur le sujet ici : Micro crédit RSA : quelles sont les conditions pour avoir droit à un financement ?

Le crédit “plaisir”, crédit conso au RSA.

Une partie des questions sur le crédit au RSA concerne des envies très précises qui se portent sur des objets high tech comme pour acheter une télé plasma à crédit, des vacances à crédit ou encore un mobile dernier cri. Il n’est pas facile de contrôler des envies et des achats impulsifs, pourtant c’est le conseil de base lorsque l’on est au RSA. La meilleure raison pour en être convaincu : le fait que les banques elles-mêmes soient frileuses à prêter de l’argent aux personnes en difficultés financières. Les banques disposent de statistiques très objectives sur les prêts non remboursés : au moment de la demande de prêt, la plupart des demandeurs sont certes en état de rembourser, mais leurs revenus sont si faibles qu’au moindre problème – ce qu’elles appellent pudiquement les “accidents de vie” – les emprunteurs se retrouvent dans l’incapacité pure et simple de rembourser. C’est la même question qu’il faut se poser : serais-je en état de rembourser ce prêt si quelque chose tourne mal. Comme beaucoup de demandes de crédits se prennent en couple, la question vaut également pour le conjoint. Si par exemple l’un des deux est au RSA et l’autre travaille, que ce passerait-il si le conjoint qui travaille est licencié ? Comment rembourser le prêt en étant qu’au RSA ?

Si vous estimez que le risque est acceptable dans votre situation, il vous reste alors à essayer de contacter de nombreuses banques ou sociétés de crédits jusqu’à ce que l’une d’elles accepte, en étant à l’affût d’un bon plan crédit. Il faut s’attendre à de nombreux refus (précision par rapport à ce que je lis sur les forums : 4 refus, ce n’est pas beaucoup). Il faut s’armer de patience et méthodiquement demander un crédit aux différents acteurs du marché (plus bas dans l’article quelques pistes de banques plus “sociales” à démarcher en priorité). En France tout est normalisé avec le TAEG, le taux d’intérêt annuel, qui limite les risques d’arnaques et de manip. Faites juste attention à l’astuce marketing visant à écrire en gros un taux très bas avec en tout petit une mention précisant “les 3 premiers mois” avant de repartir sur un taux maximal. D’une manière générale fuyez en revanche les offres de prêts direct de particulier à particulier que l’on trouve sur kes forums, car dans 99% des cas, il s’agit d’arnaques. Essayez plutôt les banques et sociétés connues. Pour certains il y a aussi un facteur d’urgence qui rentre en compte, je vous invite à lire mon article sur le sujet : Crédit urgent ? Quel crédit pour quelle urgence ?

Le crédit “besoin” lorsqu’on est au RSA.

Sur les forums concernant les problèmes financiers et les difficultés que l’on rencontre au RSA, on se rend compte que de nombreuses personnes ont un besoin critique d’argent pour faire face à de vrais besoins. Comment se payer des lunettes et des dents alors que la sécurité sociale rembourse si mal ? Comment payer les affaires scolaires des enfants ? Des vêtements pour un entretien d’embauche ? Pour tout ces besoins, il est recommandé de chercher à obtenir un micro-crédit personnel. Ce sont des crédits de l’ordre de 500€ à des taux entre 2 et 8% qui sont parfois proposés pour s’en sortir par les acteurs sociaux et certaines associations. Parmi ceux que vous pouvez essayer de contacter :

  • Les CCAS (les Centres Communaux d’Actions Sociales) : il y en a dans chaque grande ville française. Ce sont des organismes chargés de gérer toutes les infrastructure de la commune pouvant rendre un service collectif (crèche, garderie, maison de repos, etc). Leur mission est d’aider les habitants de la commune, en particulier les plus en difficulté. Demandez-leur conseil. Parfois ils ont même des enveloppes pour aider directement les familles en difficulté. Pour trouver le CCAS le plus proche : http://www.unccas.org/
  • Le Crédit Municipal de Paris : anciennement appellé le Mont de Piété, c’est là qu’on peut amener encore aujourd’hui des objets précieux en gage en échange d’une somme d’argent (les prêts sur gages). Mais depuis 2008, ils proposent également des microcrédits pour tous ceux qui sont exclus du système bancaire mais dispose d’une capacité de remboursement. Si vous êtes sur Paris, n’hésitez donc pas à allez les voir : 55, rue des Francs-Bourgeois 75004 Paris, ou bien visitez leur site : http://www.creditmunicipal.fr/
  • Les grosses associations caritatives françaises, avec en tête les Restos du Coeur (http://www.restosducoeur.org) et le Secours Catholique (http://www.secours-catholique.org) luttent contre la pauvreté et l’exclusion sous toutes ses formes.

Crédit pour entreprendre en étant au RSA.

Ce gouvernement a énormément poussé tout les mécanismes pouvant permettre aux bénéficiaires du RSA de créer leur propre emploi en créant leur petite entreprise. Les nouvelles lois de Christine Lagarde permettent de simplifier l’accès au crédit dans ce cas là. Attention, on parle toujours de petits crédits (inférieur à 3000€ la plupart du temps).
Pour avoir accès à ces micro-crédits professionnels, il faut avoir un projet qui tienne la route, monter un petit dossier et prouver que le prêt est nécessaire pour démarrer l’activité. Typiquement il s’agit de se payer une camionnette d’occasion, un stock de marchandises, un ordinateur, etc.

Il y a de très nombreux types d’organismes prêt à aider les futurs autoentrepreneurs, mais le partenaire de référence à contacter en premier reste l’ADIE (adie.org), l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique. C’est une association très respectée et reconnue d’utilité publique (un label de l’Etat très dur à obtenir en France) vous pouvez donc y aller en toute confiance. Leur mission est expressément d’aider toute personne en difficulté ou exclue du système bancaire classique à créer une entreprise grâce au micro crédit pro.
Parmi les autres partenaires potentiels :

  • La Caisse des Dépôts : une grosse structure d’Etat destinée à soutenir tous les programmes d’utilité publique. Récemment, ils ont commencé à rajouter l’accès au micro crédit professionnel à leur mission. Pour en bénéficier, il faut passer par leur structure dédiée : France Microcredit (http://www.france-microcredit.org).
  • La Banque Populaire (http://www.banquepopulaire.fr), le Crédit Mutuel (http://www.creditmutuel.fr), le Crédit Coopératif (http://www.credit-cooperatif.coop) sont trois sociétés de crédit plus orientées sur l’humain et capables d’aider un projet en lancement. Les deux dernières (Crédit Mutuel & Crédit Coopératif) ressemblent plus à des mutuelles, en effet, ils n’ont pas d’actionnaires, mais des sociétaires et donc pas de profit à reverser à des actionnaires, tout l’argent est réinvesti dans la structure.
  • BabyLoan (http://www.babyloan.org/fr/), qui est une société (et non une association comme on croit souvent) pionnière dans le domaine du micro-crédit. BabyLoan a fait beaucoup de Lobby auprès de l’Europe et de l’Etat pour permettre l’essor du micro-crédit en France, notamment de particuliers à particuliers. La récompense de leur positionnement précoce et de leurs efforts leur a assuré une bonne couverture médiatique et ils se retrouvent du coup leader sur le marché. Leur plate-forme permet de mettre en rapport des prêteurs particuliers avec des porteurs de projets. Si le projet de business est cohérent il y a de grandes chances qu’il parvienne à être financé par BabyLoan.

Crédit RSA pour payer un autre Crédit.

Aussi appelé par les banquiers “Cavalerie financière” en référence au vieux films de cow-boys et d’indiens ou la cavalerie venait toujours sauver la journée à la fin du film. Sauf que la métaphore s’arrête là, dans les faits c’est une très très mauvaise idée ! Aucune banque respectable n’accepterait de financer un crédit par un autre crédit en dehors de procédure de rachat de crédit, qui conviennent rarement aux gens au RSA. Bien entendu il suffit de mentir pour obtenir les fonds mais, outre que cela ne sera plus possible avec l’arrivée du fichier positif, cela ne fait qu’aggraver et repousser le problème. Une seule règle d’or dans ce cas-là : ne pas rester seul, ne pas mentir à ses proches sur le sujet, et se faire aider. Pour cela il y a une bonne adresse : l’Association CRESUS (Chambre Régionale du Surendettement Social – http://www.cresus-iledefrance.org). Leur mission : aider les gens en situation de surendettement à s’en sortir. En plus de cet accompagnement, CRESUS propose des microcrédits à cette adresse (hébergé par une CCAS justement), vous pouvez les contacter à cette adresse :

Centre Communal d’Action Sociale de Versailles
Bâtiment C
6 impasse des Gendarmes
78000 Versailles
Permanence le lundi de 9H à 12H
Coordonnées téléphonique : 01 30 97 83 00
Ne les contactez pas si l’objet du crédit n’est pas sérieux et définissable, voir conditions ici : http://www.cresus-iledefrance.org/index_fichiers/Page774.htm

Surendettement au RSA.

CRESUS vous aidera également à correctement remplir un dossier de surendettement si nécessaire. Le surendettement est un risque lorsque l’on prend des crédits au RSA. Dans ce cas spécifique, il peut être intéressant de faire le point avec une personne neutre, spécialiste des aspects juridiques et moins chargé d’affectif sur les drames que ces situations génèrent. Faites leur confiance.

infos complètes sur le crédit au rsa

Si vous êtes dans ce cas et qu’ils vous disent que vous n’arriverez jamais à rembourser seul, ne cherchez pas “tenir” le plus longtemps possible, cela ne mêne à rien :

  • Soit vous ne remplissez pas le dossier de surendettement et vous continuer à emprunter pour tenir : cela finira fatalement par une saisie du juge, sans préparatif et de manière très dure.
  • Soit vous remplissez le dossier et passez en commission : déjà vous êtes immédiatement protégé en quelque sorte, car une procédure officielle est en cours et il faut attendre le verdict. Quant au risque de tout perdre, il existe aussi c’est vrai, mais en France de nombreuses choses ne peuvent pas être saisies : lit, tables, chaises, machine à laver le linge, tout ce qui est nécessaire pour le travail ou les études, etc… la liste est longue. Il ne faut donc pas trop s’inquiéter de cela. De plus le RSA est insaisissable ! Dans la plupart des cas le juge rééchelonnera les dettes sur plusieurs années à un niveau “humainement supportable”, ce qui veut dire que les gens repartent à zéro, et laissent derrière eux tout le stress dû aux créanciers !

Vous trouverez plus d’infos sur le dossier de surendettement dans la catégorie dédiée du site : “dossier de surendettement” ou l’article spécifique : comment monter un dossier de surendettement.

J’espère que ce billet vous aura été utile, bonne chance dans votre recherche d’un crédit au RSA.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Catégorie: sos crédit

A propos de l'auteur ()

Commentaires (22)

URL de Trackback | Flux des commentaires RSS

  1. patdu49 dit :

    Vous devez acheter un appareil électroménager, du mobilier ou de la literie. Vous avez peut-être droit au prêt à l’équipement familial

    Pour bénéficier de ce prêt :
    - vous devez remplir les conditions générales d’ouverture de droit des prêts et secours.
    - votre quotient familial ne doit pas excéder le plafond fixé à 600 € par le Conseil d’Administration de la CAF.

    Les dépenses couvertes concernent : l’équipement ménager, la literie et le mobilier.

    Le prêt pourra vous être accordé pour les articles suivants :
    Lave-linge, sèche-linge, réfrigérateur-congélateur, congélateur, appareil de cuisson (y compris four à micro-ondes, sauf réchaud), appareil de chauffage (sauf poêle à pétrole), réfrigérateur, chauffe-eau ou cumulus*, aspirateur, groupe électrogène pour les caravanes servant d’habitation principale, lave-vaisselle, hotte aspirante, matelas, sommier, lit, literie (couettes, couvertures, oreillers), canapés/fauteuils, tables, chaises, armoires/étagères, matériel de repassage (table, fer, centrale vapeur), ordinateur (unité centrale, écran, clavier, souris, webcam, imprimante), machine à coudre, téléviseur.

    * uniquement si l’allocataire est propriétaire de son logement.

    Le montant :

    Le montant maximum du prêt est limité à 800 € sans intérêt.

    L’étude du prêt est faite sur présentation d’un imprimé spécifique, d’un devis descriptif et estimatif établi par le commerçant à qui sera versé le prêt.

    La première mensualité de remboursement est exigible le mois suivant la date de versement, 3 mois s’il y a la PAJE.

    Le règlement du prêt est effectué directement au commerçant, sur présentation de la facture portant la mention manuscrite “ emporté le …..(date) ”, signée de l’allocataire.

    Les articles livrés et facturés seront conformes dans leur objet à ceux indiqués sur le devis.

    ATTENTION !
    Si l’article est en promotion, vérifiez auprès du commerçant que le prix promotionnel est garanti jusque la livraison. Faites-le indiquer sur le devis.

    Le remboursement :

    Le quotient familial détermine le montant des mensualités de remboursement :

    QF jusqu’à 400€ = remboursement mensuel de 30€
    QF de 401€ à 600€ = remboursement mensuel de 50€

  2. En tout premier lieu, il est étonnant de parler de « revenus stables » s’agissant du RSA …

    Il n’est pas moins singulier pour les bénéficiaires de ce minima social de vouloir s’endetter pour acheter … « une télé plasma, des vacances ou encore un mobile dernier cri » !

    Doit on s’étonner de ce que les banques « soient frileuses à prêter de l’argent aux personnes en difficultés financières » ?

    Ce qui est encore le plus étonnant, c’est d’estimer que de tels cas de surendettement justifie un « traitement social » par la puissance publique … Mais puisque les débiteurs « repartent à zéro, et laissent derrière eux tout le stress dû aux créanciers » (les débiteurs étant réputés n’y être pour rien !), il serait idiot de ne pas en profiter. Pour ma part, je reconnais qu’il y a des « cas sociaux » mais ils sont loin d’être majoritaires et je ne comprends la logique consistant à faire l’impasse sur la responsabilité du consommateur.
    Plus sérieusement, les indications concernant les micro crédits pour certains besoins essentiels ou pour entreprendre sont intéressantes.

    Il est exact que les bénéficiaires du RSA ne sont logiquement pas éligibles au rachat de credits.

    Pour la « cavalerie », il est effectivement judicieux de rappeler que le mensonge ne paie pas. Cela dit, ceux qui arnaquent leur banquier en « modifiant » légèrement mais suffisamment leur identité pour ne pas être gênés par leurs antécédents FICP, ne le seront pas davantage par le fichier « positif ».

    Francoise Fondadouze
    Gérante Rainbow Finance

    • patdu49 dit :

      ce qui est surtout etonnant, c’est que dans le pays ou se concentre AU MONDE, la + grosse proportion de millionnaires par habitants.

      qu’on puisse laisser des personnes survivre moins de 2 fois sous le seuil de pauvreté.

      et que des soit disant êtres « Humains » votent pour des parties politiques qui ne respectent donc même pas la base des droits de l’homme. ça fait carrement peur.

      avant de juger de la responsabilité du consommateur, il faudrait surtout mettre en taule certains marchands de credits revolving, des escrocs patentés, qui ont pignon sur rue, tout comme des marchands de sommeils, ou des marchands de listes, et autres requins, pour les empecher de nuire.

      et aussi obliger les banques, à se justifier, lors de certains refus de crédits, par écrit, avec des arguments qui tiennent la route.

      car lorsqu’on tombe sur des formatés comme des cartes de crédits, qui ont l’intelligence sociale d’une huitre, qui refusent certains crédits, alors qu’ils ne prennent de toutes façons AUCUN RISQUE, puisqu’ils récupèrent toujours leurs billes, quoi qu’il se passe, avec les hypothèques, cautions etc … parfois on a envie de leur rentrer dedans.

      faudrait carrement nationaliser les banques, de toutes façons.

    • Cohen dit :

      Bonjour

      Une parenthèse sachez Mme ou Mlle qu’en France il y a suffisamment d’argent de plus la France possède l’une des réserves les plus importante du marché mondial.
      Il suffirais d’en retirer 1% pour éradiquer le chômage et la crise en France en un seul jours,ce n’est qu’une volonté politique que peu de citoyen français connaissent, alors voyez vous ont est bien tous des moutons de panurge comme dirais M.Pagnol.
      Vive la France Vive la République et Vive les vaches à lait!!!!!

  3. laetitia dit :

    bonjour je suis en grosse difficulté financiere je suis au rsa je touche 410euro par mois,ma voiture vient de me laché et en plus j ai 3mois pour demenager étant dans un appartement saisonnier pouvez vous m aider a trouver un petit pret car sinon je me retrouve dehors et a pied,tres urgent merci

  4. CHAUCHARD dit :

    VOILA ACTUELLEMENT JE TOUCHE DU RSA ET JE TRAVAILE J AI PLUS DE VOITURE ET MON TRAVAILE SE TROUVE A 15 KLM DE CHEZ MOI JE SUI DANS LA CAMPAGNE ET LES BUS SON PAS ADAPTER A MAIS HORAIRE VOILA POUR QUOID JE RECHERCHE UN PRES POUR ACHETER UNE VOITURE CAR LES BANQUE VEULE PAS JE CEST PAS A QUI DEMENDER CAR JE VOUDRAI PAS PERDRE MON TRAVAILE C EST UN CDD ET UN PARTIEL MAIS C EST DEJA SA POUVER VOUS M EDER MERCI

  5. jmarc dit :

    bonjour,j’ai une voiture qui aujourd’huit peu me laissé trop de réparations.IL Faut donc que je puisse m’en racheté nue autre .avec le loyer que je paye ,je ne peu pas.Je voudrais emprunter a la banque qui elle ne veut pas.Car je suis au chômage et que je fait un peut d’intérim ma femme ne travail pas elle touche le chômage . Je vois des voiture que je voudrais mais…je ne peut pas me l’acheté.Se sont des voiture qui coute entre 7000 et 8500 euro .Jai envie d’une bonne voiture et qu’elle soit correcte .Pensez-vous que je peut faire un emprunt pour ça . si oui où ?

  6. Brigitte dit :

    Bonjour, ce message est tardif car je n’ai découvert ce site qu’aujourd’hui (20/09/2011) mais en espérant qu’il puisse éventuellement être utile à d’autres personnes, il s’adresse en priorité à « Laetitia » et « Chauchard » : contactez tout d’abord votre référente sociale qui doit vous diriger vers une association de microcrédit et si elle ne vous fait pas de propositions, c’est qu’elle ne connait pas son travail! Dans ce cas, adressez-vous à la Croix Rouge ou à l’association Crésus de votre département. Bon courage (en espérant que votre situation se soit arrangée depuis – eu égard à la date de vos messages). Brigitte (allocataire du RSA)

  7. lutti dit :

    Marre d’être au RSA, j’ai un projet m’en sortir professionnellement !.J’ai un savoir faire, la couture et le coté commerciale. J’ai trouver un local à loyer modéré dans une ville qui a besoin d’une couturière et d’une mercerie.
    j’ai le matériel, mais pas l’agencement de la boutique,il me manque 3000 euro , comment faire pour réussir quand toute les portes sont fermer?.

  8. hudson dit :

    Avez-vous besoin de prêt urgent?
    Besoin d’un prêt commercial?
    Besoin d’un prêt pour votre investissement?
    Besoin d’un prêt pour financer votre problème?
    Besoin d’un prêt personnel?
    Besoin de prêts aux entreprises et l’industrie du prêt?
    réponse rapide

  9. ricou dit :

    bonjour,je suis au rsa, j’ai eu un crédit enfin micro crédit pour acheter un véhicule car le mien était trop vieux et en panne, je l’ai obtenu au bout de deux mois depuis le 27 decembre que tout à été fait grâce à la personne du ccas qui s’occupe de mon dossier,maintenant pour acheter un vèhicule je suis dans la moise!!! car au départ je ne le savait pas et le ccas n’ont plus le crédit municipal de paris,avant de te débloquer l’argent il faut que tu trouve le particulier ou le garage qui veut bien faire cela et ça c’est négatif partout,il faut demander la photocopie de la CG, du CT, et certificat de vente du véhicule !!!!
    après tu envoie ça par courrier ou fax, et ensuite tu attend encore une bonne douzaines de jours pour te débloquer le fric,il ont peur que tu ailles faire la fête avec !!!!
    et bien entendu un gars qui vend son véhicule te diras non,car il veut son argent dans les 72 heures maxi, c’est pourquoi je me demande à quoi me sert ce prêt si dans des semaines je n’ai pas de véhicule je crois que leurs fric je vais le rendre.. et j’aurais toujours pas de boulot.
    violà c’est un peut long, mais je vous mets au courant…

    • Clement dit :

      Hello Ricou, c’est vraiment une histoire dure ce qui vous arrive. Il est probable que selon les cas le « système » d’aide peut devenir totalement inefficace et ne pas remplir son rôle. C’est vrai que dans le cas spécifique d’un achat de véhicule, on oublie souvent l’autre aspect : celui du vendeur qui va être effrayé par la complexité du dossier par rapport à quelqu’un payant cash son auto d’occasion :-(
      Avez-vous réussi malgré tout à compléter votre projet ? Avez-vous d’autres conseils à partager ?

  10. laurent dit :

    tout personne qui son au rsa moi je dit que il on doi au credi comme tout le monde la vie et asse dur comme cas les personne touche pas beaucoup et la vie et tres dur il son pas de boulo pas de sou il y a que les riche qui on droi de vive ou quoi

    • christelle dit :

      je suis tout à fait d accord.je suis bénéficiaire du rsa. j’ai besoin d’un pret pour commencer à payer mon loyer et rien à faire. je suis très énerver.les riches ont tout les droits et ceux qui ont revenu faible et bien reste sans rien,pas d’aide pour eux.

  11. jacky dit :

    bonjour voila je touche que le rsa et il y a quelque jour j’ai eux un accident de voiture et je doit vite m’en racheter une autre pour du travail et pour mon déménagement alors s’il vous plait pouvez vous me donné des conseille pour obtenir un credit ça devient urgent merci

  12. FOULON dit :

    MERCI pour la vidéo explicative, j’ai aimé les explications et surtout les conseils
    Encore MERCI

  13. ludivine dit :

    bonjour,je suis dans la même situation,je suis au rsa,j’ai 2 enfants a charge,j’ai une voiture qui me ruine en réparation,j’ai donc voulu faire un pret a ma banque(crédit agricole)pour en acheter une nouvelle sachant que je travaille 6 mois dans l’année(je vis sur une ile principalement saisonniére) et aprés je touche le chomage enfin la banque a refusé car je n’avais pas de cdi !!! sa me fous la rage sachant qu’en moyenne je touche 2000 euro par mois dans l’année donc comme une personne avec un salaire fixe voir plus !!!! du moment que tu touche des aides sociales,on est catalogué comme des pauvres !!

  14. malouss dit :

    Bonjour, voilà je suis à 2 doigts d’être expulser de mon appartement.
    J’ai eu pas mal de problèmes et j’ai eu 7 loyers de retards (environ 1400 euros). Je vis avec mon concubin mais j’ai 2 enfants qui ne vivent pas avec nous, ils sont chez une assistante familiale.
    Nous touchons 740 euros pour le RSA Couple et 127 euros d’allocations familiales, ainsi que 127 euros pour l’A.E.E.H (allocation d’éducation enfant Handicapé), ce qui doit faire un total d’environ 1000 euros.
    Mais je tiens à préciser que nous voyons nos enfants tout les 15 jours et que les allocations, je ne les dépense que pour mes enfants (ce qui est dans la logique des choses et bien normal..).
    Bref, il y a eu une Procédure d’expulsion et je n’ai pas pu faire Appel, car la limite de temps avait été dépasser…
    Mais j’ai pu reprendre le paiement des loyers depuis 2 mois et verser une petite somme d’arriéré,(pas de bol, la CAF m’a lâché 2 jours après en suspendant mes APL, je leur ai envoyer un courrier avec photocopies des preuves de paiement de mes loyers…on verra bien..)
    Le problème, c’est qu’entre temps, j’ai reçu une lettre de l’Huissier qui me demander de lui remettre les clés de mon appartement pour le 16 mars.
    Comme vous pouvez l’imaginer, mon coeur s’est soulever d’effrois !!!
    Heureusement, 10 jours avant, j’avais eu un entretien avec le Député des Ardennes: Mr Warsmann, qui de son côté a écrit une lettre à mon Propriétaire…(il m’a dit qu’il verrait aussi avec le Sous-Préfet, mais je n’ai toujours pas eu de nouvelles de ce dernier..).
    Je suis aussi aller voir mon Assistante Sociale, elle m’a dit qu’elle ferait son maximum pour nous aider et elle à envoyer un recommandé au Sous-Préfet (j’espère que cette fois il nous répondra, car c’est lui qui décide si la Force Publique doit participer aux expulsions..).
    De mon côté, j’ai même envoyer une autorisation de prélèvement/mois pour mon Propriétaire (qui comprend le loyer + un arriéré).
    Depuis, j’ai téléphoné à mon Huissier (qui apparemment été beaucoup plus aimable que je ne le croyais..lol).
    Il m’a dit que dans mon malheur, j’avais beaucoup de chance, car la Trêve Hivernale à été rallonger jusqu’au 31 Mars, et qu’en plus, grâce au Lundi de Pâques, il ne viendrait pas me voir avant le 2 Avril !!
    Cette chance, si je puis dire, va peut-être permettre de faire passer mon dossier en Commission, ainsi que peut-être recevoir une lettre du Sous-Préfet !! (Je croise les doigts et touche du Bois..).
    L’Assistante Sociale va faire aussi une demande d’aide de F.S.L (Fonds de Solidarité Logement), qui devrait être d’environs 1000 Euros ce qui effacerais une bonne partie de la Dette..(j’espère que ça marchera..)
    Voilà, je sais que tout ce qui arrive est un peu ma faute, j’aurais du m’y prendre plus tôt, dans mes démarches et tout….
    L’Assistante Sociale à dit que nous étions trop dans notre bulle, et que nous avions beaucoup de mal à demander de l’aide…
    C’est vrai que ce n’est pas facile d’aller vers les gens et j’en suis bien consciente, mais si je n’avais qu’un seul conseil à donner, c’est de ravaler sa Honte et de se bouger, coûte que coûte !!!
    Voilà, j’espère qu’il ne sera pas trop tard pour moi, j’essaierais de vous donner de mes nouvelles.
    Excusez moi pour ce Pavé, il me semble que j’ai du écrire beaucoup lol !
    Merci de m’avoir lu et A Bientôt !!
    Gros Kissu à Tous et à Toutes !!! (^_^)//

  15. Boutaiba dit :

    Bonjour tout d’abord merci pour votre site qui s’avère très instructif, J’ai une question a vous posez, je trouve pas vraiment de solution je suis un peu perdu, je voudrais ouvrir ma propre entreprise pour cela j’aurais besoin de 20 000 euro pensez vous qu’un organisme pourrait me venir en aide sachant que je suis seul pas d’enfants pas marier pas de famille derrière moi vraiment rien. Tout ce que j’ai c’est le rsa et je n’arrive pas a trouver de travail je voudrais me mettre a mon compte et suis persuadé que c’est la meilleur solution pour moi connaissant mon caractère mon désir d’indépendance et de responsabilité mais surtout ma volonté de remonté la pente par mes propre moyens!!

Laissez une réponse

10.0.210.153